Vous êtes ici : Accueil > Actualités : Prix

PRIX

Maryse Condé reçoit le Grand Prix du Roman Métis 2010

Publié le 15 décembre 2010 par vt

(Photo : Maryse Condé)

En attendant la montée des eaux (JC Lattès) a été récompensé par le jury présidé par Mohammed Aïssaoui. Une mention spéciale a été attribuée à Fouad Laroui pour Une année chez les Français (Julliard).

Pour sa première édition, le Grand prix du roman métis 2010 a été remis à Maryse Condé, auteure de En attendant la montée des eaux (JC Lattès). Organisé par la ville de Saint-Denis de La Réunion et La Réunion des Livres, le prix est doté de 5 000 euros et récompense un roman francophone qui "met en lumière les valeurs de diversité, d'échanges et d'humanisme, symboles de l'île de La Réunion".

Maryse Condé est née en 1934 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et a déjà reçu, entre autres, le prix Tropiques pour Victoire, les saveurs et les mots (Gallimard), le prix de l’Académie Française pour La vie scélérate (Gallimard) et le prix Marguerite Yourcenar décerné à un écrivain de langue française vivant aux USA pour Le coeur à rire et à pleurer (Robert Laffont).

En attendant la montée des eaux raconte l'histoire de Babakar, médecin guadeloupéen qui vit seul. Le hasard ou la providence lui confie la petite Anaïs, dont la mère, une réfugiée haïtienne, est morte en couches. Babakar recherche à Haïti la famille d'Anaïs, mais ne trouve personne. Cependant, lui et deux de ses amis, exilés, solitaires, à la recherche d'eux-mêmes, qui lui ressemblent, vont trouver à Haïti des réponses à leur quête.

Le Grand prix du roman métis a aussi attribué une mention spéciale à Fouad Laroui pour Une année chez les Français (Julliard).

Le jury était présidé par Mohammed Aïssaoui et composé de Stéphane Auguste, Stéphanie Buttard, Marine Dusigne, Philippe Vallée, Marie-Jo Lo-Thong, Sham’s et de quatre écrivains, Nathacha Appanah, Isabelle Hoarau, Tahar Ben Jelloun et Patrick Poivre d’Arvor

Un programme de résidence d'écrivain sera proposé aux deux lauréats pendant l'année 2011 avec le soutien du ministère de la Culture via le Centre national du livre et la Drac Réunion.